la 3 éme voie : le Vdsl 2+

le vds2+ , très bientôt validé par l’ARCEP ( lire la rubrique actualité), serait peut être le bon … compromis entre investissement et performance :

  1. l’adsl 2 fait le bonheur des internautes des cœurs de villes dites Zones denses avec ses 15 à 18 Mbits/s et le malheur du reste de la population soit plus de 75% des « abonnés » à l’internet en France métropolitaine. le débit moyen sur les 22,6 Millions de lignes adsl arrive péniblement à 3 Mb/s ! une solution envisagée serait de déporter ces équipements au plus près des internautes grâce à un dispositif appelé Montée en débit. on conserve la paire de cuivre comme boucle locale , on investit dans des équipements qui ne donnerons pas plus que ce dont dispose déjà les zones denses mais hypothèque sérieusement l’avenir des services Numériques qui seront de + en + gourmand en bande passante
  1. à l’autre extrémité du spectre du très haut débit se trouve l’Arlésienne de la fibre optique qui doit propulser les internautes français à près de 100 Mb/s. Un « rêve » qui a du mal à devenir réalité car la fameuse boucle finale  ou locale ou dernier km doit entraîner le remplacement de la paire de Cuivre par un cheveu qui transportera la lumière c’est à dire nos données numériques ( photos, vidéos, tv, plans, musiques, …) à la dite vitesse de la lumière. Mais creuser toutes nos voie de communication jusqu’à chaque foyer s’avère avoir un coût de génie civil important ( les dernières estimations parlent de 21 milliards d’€ ,  c’est à dire le métro du Grand Paris !)
  2. et le Vdsl 2+ fût ! en partant de la démarche de Montée en Débit ( déport des sous répartiteurs sur fibre optique) mais en installant des équipement dit vdsl ( avec v comme very high) qui offrent un débit de 30 à 100 Mb/s sur une boucle locale cuivre donc sans nouvelle tranchée. la condition étant une distance de « l’Abonné » au sous répartiteur < 300 m ! mais c’est la réalité du terrain dans beaucoup de cas notamment pour nos banlieues dites semi rurales et classées moyennement denses.

alors pourquoi ne pas tenter l’aventure ?  contactez moi si ma proposition vous convient !