un peu de clarification sur les délais du THD-AMII

AMII signifie Appel à Motivation d’Intention d’Investissement, tout un programme … de bonnes intentions !

la signature d’une « Convention » le 28 mars 2013 entre le Conseil Général du Val d’Oise et l’opérateur de Télécommunication Orange a défini les grandes lignes  de ce qu’il allait arriver dans 36 communes du 95 dont 7 en zone Très Denses ( donc rentables) et 29 en Zone Moyennement dense dont nos communes font partie.

le fibrage de ces communes s’étalera sur 5 ans à compter de 2014 et le planning type est :

  1. Une pré-étude par Orange pour déterminer les priorités des quartiers ou zones desservies par anciennement une S/R (armoire de sous répartition) env. 300 à 600 lignes.
    Cette pré-étude est soumise à la communauté de commune ( plus petite entité connue d’Orange) qui a une marge de manœuvre très limitée pour faire correspondre les propositions de l’opérateur avec les REELs besoins et souhaits des communes et des citoyens. ( voir le billet sur argumentaire Villagepptx !).
  2. Débutent alors les travaux de bâtiment et de génie civil pour :
    1. la  création d’un NRO ( nœud de raccordement optique) qui concentrera plusieurs 10zaines de milliers de lignes ‘d’abonnés’ ( certainement située sur Sarcelles à confirmer) ;
    2. la création des armoires dites PM ( pour Point de Mutualisation) environ une 50taine pour la Ccopf réparties dans chaque quartier et d’une capacité de 300 à 600  « abonnés » avec réutilisation des fourreaux existants et création de tranchées dans le cas où ces fourreaux n’existeraient pas ;
    3. à partir de ces armoires de rues (PM), le déploiement des PA ( points d’aboutement optique) et des PB ( points de branchement) d’où partira la fibre optique ‘ abonné’ ( environ tous les 3 à 6 pavillons ou 1 entrée d’immeuble).
  3. Commence alors la phase commerciale avec :
    1. la recherche d’un accord des bailleurs pour les immeubles ou des syndics pour les copropriétés ( immeuble ou lotissement ou des quartiers pour les pavillons ;
    2. réalisation des travaux en zone privative pour les immeubles pris en charge par l’opérateur OI ( Opérateur d’Immeuble, Orange dans notre cas) ; dans le cas des co-propriétés et des pavillons individuels ( le coût et la responsabilité de ces travaux n’est pas connu à ce jour) ;
  • Le régulateur, Arcep, impose alors un gel de 3 mois pour permettre aux autres opérateurs OC ( Opérateur Commercial) de se positionner localement et de préciser leur offre commerciale.
    • on en est déjà à plus d’1 an et demi, si tout se passe bien ! donc pour une pré-étude lancée en début 2014, ce que nous annoncent les élus dans ces périodes pré-électorales, nous arrivons déjà à mi 2015 et la fibre n’est toujours pas dans le salon du citoyen ou dans les bureaux de l’entreprise !
    1. il reste l’acte de vente-achat par l’OC et surtout les travaux des derniers mètres jusqu’au portail qui seront à la charge de chaque foyer avec une inégalité flagrante qui se dessine :
    • soit vous avez la chance que les « fils du téléphone » soient déjà enfouis par votre municipalité et il vous en coûtera 149€ ;
    • soit « les fils du téléphone » sont en aériens et là les problèmes commencent avec une étude de résistance du poteau s’il est en bois et une demande à EDF s’il est commun avec l’opérateur d’électricité et dans tous les cas il vous en coûtera … 299 €
    • l’issue de ce Marathon se situe donc à J+21 mois minimum avec une belle inégalité à la clé !

NONnous ne pouvons pas laisser se perpétrer cette injustice qui existe déjà avec notre très faible débit de 1 Mb/s ou inférieur, que nous payons au prix fort des 20 Mb/s !

Agissons auprès de nos élus actuels et futurs pour qu’ils s’engagent à prendre en compte cette juste revendication et que la fibre optique, seul support de l’accès à très haut débit à internet, devienne un service universel avec une égalité du citoyen tant en délai qu’en coût !

ce n’est pas Maintenant ! ;-( , espérons que ce sera pour Demain ? 😉

Publicités