le déploiement de la fibre optique prend du retard à la Ccopf !

Récemment, 2 articles sur la (non)avancée du déploiement de la fibre optique sur nos territoires nous font réagir afin de rétablir certaines vérités déformées ou masquées par de nombreuses imprécisions ou non-dit.

http://treshautdebitpaysdefrance.fr

tout d’abord l’extrait du -tout nouveau- site internet de la CCOPF (octobre 2014)

http://www.ccopf.fr/article/le-deploiement-de-la-fibre-optique-prend-du-retard

« En février 2013, la CCOPF annonçait le futur déploiement de la fibre optique sur son territoire.
Le Schéma Directeur d’Aménagement du Numérique (SDAN), adopté en juin 2012 par le département, vise à faire bénéficier tous les valdoisiens, d’un accès au très haut débit à l’horizon 2020.

Le déploiement de la fibre sur la CCOPF : une initiative publique/privée

Sur les communes de Bouffémont, Domont, Ézanville, Moisselles, Piscop et Saint-Brice-sous-Forêt, c’est l’opérateur Orange qui est chargé de déployer le très haut débit sur ses fonds propres tandis que sur Attainville, le déploiement sera réalisé dans le cadre d’une délégation de service public.

Alors que l’opérateur « ORANGE » s’engageait à raccorder 14% des logements avant la fin d’année 2014, dont en priorité les communes de Piscop, Moisselles, Bouffémont et Saint-Brice, seules les études de faisabilité et d’implantation ont été engagées à ce jour.
L’opérateur reconnaît accuser un certain retard mais se refuse néanmoins à toute communication sur un planning de réalisation, malgré les nombreuses relances des collectivités

La première ville du territoire à être raccordée devrait être Bouffémont.
L’implantation des armoires de raccordement à la fibre optique a dores et déjà été validée par la ville.
Elles couvriront les quartiers des Hauts Champs, et une partie des Maréchaux, des Ormes et Saules ainsi que le quartier de la gare. La pose des armoires devrait intervenir au mois de décembre 2014, avec un déploiement de la fibre au cours du le 1er semestre 2015.

Une montée en débit compromise ?

Dans l’attente du déploiement du Très Haut Débit à l’horizon 2020, la CCOPF a plaidé auprès de l’ARCEP (autorité de régulation des communications électroniques et des postes) en faveur d’une montée en débit progressive dans les zones les moins bien couvertes par l’Adsl. Cette montée en débit est destinée à supprimer les « zones blanches » de son territoire.  Si la CCOPF a obtenu en 2013 des engagements en ce sens de la part de l’opérateur Orange, tout porte à croire que celui-ci n’y est plus disposé aujourd’hui. »

commentaires apportés par et sous la responsabilité de l’association
Très Haut Débit en Pays de France

Le constat fait par la CCopf fait émerger le déséquilibre qui existe intrinsèquement dans la convention signée entre l’Opérateur Orange et le Conseil Général pour le déploiement de la fibre optique dans le cadre de la procédure AMII ( d’Appel à Motivation d’Intention d’Investissement sur fond privé).

Cette convention devait limiter la concurrence par les Infrastructure en créant des points de mutualisation sur lesquels pourront se raccorder les autres opérateurs  sans dupliquer les équipements et les liaisons de boucle locale ( les derniers mètres).

Mais si la limite des territoires/communes qui seront fibrées a bien été définie, les délais de réalisation et de priorisation ainsi que les conditions dans lesquelles s’effectueront ces travaux d’infrastructure restent imprécis voire à la seule discrétion de l’opérateur.

Le constat de la CCopf était donc prévisible mais cela n’empêche pas la poursuite des négociations entre élus locaux et Opérateurs dans le cadre d’une démarche Gagnant-gagnant, comme le conclu l’article :

« Prochain round : fin novembre

Les questions relatives au planning de déploiement et aux zones prioritaires à couvrir seront remises sur la table fin novembre par la CCOPF, les communes et Orange. Affaire à suivre… »

Mais les Citoyens doivent être partie prenante et L’association THD PdF sera très vigilante afin de faire entendre la voix des « Oubliés du Numérique » qui voient la fracture numérique s’agrandir et l’espoir d’une amélioration s’éloigner dans un flou peu compatible avec le slogan « Egalité » inscrit sur les frontons de nos Mairies de France

Un Rendez-vous sera demandé ces jours ci au Président de la CCopf  afin de mettre en commun nos forces et dégager une synergie élus-citoyens.

Pou ce qui est de l’arrêt de la technologie « Montée en Débit » cela est plutôt une bonne nouvelle car elle aurait fait prendre du retard à la seule solution viable pour les 50 ans à venir c’est à dire la fibre optique à domicile FttH ( Fibre jusqu’à l’Habitation).

Publicités