et la lumière fût !

ouf ! au bout d’une bonne dizaine de jours dans le « noir numérique« , de la télévision à internet en passant par le téléphone et autres objets connectés, tous étaient éteints !

et puis la lumière optique est revenue !

questions : mais que s’est-il donc passé ? quelles sont les conséquences d’un tel incident sur notre vie numérique, notre vie professionnelle, notre vie de citoyen ? qui est, qui sont le ou les fautifs ? comment se prémunir contre ce type d’évènement ? quelles précautions à mettre en oeuvre ? …

à l’heure où nos sociétés s’engouffrent dans le tout numérique pour le meilleur, en espérant que le pire n‘arrive pas, il est de « Salut Public » de prendre les bonnes décisions et mettre en oeuvre les actions qui protègeront nos installations, et rendront sereine notre vie de tous les jours.

prémices : en mars dernier ( 2017), lors de l’installation des armoires de rue, (les PM/SROptique), nous avons pu constater une vague de vandalisme sur notre commune qui a endommagé l’ensemble des armoires en forçant les serrures, charnières et portes elles même, fort heureusement, pour cette fois au moins, aucun équipement optique n’a été endommagé car aucun dispositif lié à la fibre optique n’a de valeur marchande ( contrairement au cuivre ou aux équipements électrique ou électronique). Lorsque notre association avait mis en avant les possible conséquences et demandé de prendre quelques mesures minimum telle la pose de caméra de surveillance ou de changement de type de serrure, la seule réponse de la Mairie a été un édito sarcastique et limite polémique mais rien n’a été fait et il ne reste qu’à attendre que le pire arrive, … eh bien il est arrivé mais par un autre biais :

la grande panne : le vendredi 22 septembre 2017, un engin de travaux public du chantier près de la gare de Domont, dans le cadre de rénovation du futur centre ville, a arraché un ensemble de câbles de télécommunication certainement balisé par le filet vert habituel ( à vérifier) et référencé dans les bases de données de l’opérateur Orange (confirmé), mais …probablement pas pris en compte par le chantier avec un dysfonctionnement dans le processus d’autorisation de travaux sur la voie publique (affaire à suivre … sans rien lâcher, le citoyens « numérique » a le droit de savoir !)

bilan : près de 2000 foyers sont privés de télécommunication, internet, téléphone fixe et télévision par internet sans distinction de technologies adsl ou fibre optique pour une bonne dizaine de jours, c’est long quand on commençait à s’habituer à avoir des temps de réponse à la vitesse de la lumière !
une nouvelle tranchée de génie civil, de plus de 600m, a été nécessaire pour re-déposer de nouveaux câbles téléphoniques cuivre ( un comble !) et optiques ( ils n’avaient pourtant que quelques mois pour une durée de vie programmée de .. 1 siècle), puis la re-connexion et surtout les 100 taines de soudures de fibre optique à réaliser en quelques jours, …

que fait Orange ? ( phrase assez souvent entendue pendant cette semaine noire …)
eh bien l’Opérateur de Télécommunication a « assuré ! » sur tous les tableaux, enfin presque ! :

  • un site internet de http://suivi-des-incidents.orange.fr  a permis à chacun d’entre nous d’être informé en quasi temps réel de la progression de la résolution de la coupure avec des dates qui, si elles ont évoluées, ont été mise à jour régulièrement et tenues. site simple où seul le n° de téléphone est requis pour obtenir l’état de nos équipements personnels,
  • des agents en boutique qui, bien que débordés dans les premiers jours, ont assuré en proposant des solutions de dépannage, certes limitées à l’internet, mais fonctionnant immédiatement avec des performances honorables (débit  équivalent à un bon adsl, volume de 10 Go soit une bonne réserve d’un mois de surf et autres activités classiques sur internet et pour 2 mois et gratuite !)
  • les travaux ont été déclenchés très rapidement et les premières re-connexions réalisées au  bout de qq jours pour certains, il semble que les travaux de remise en service ont été mené en procédure d’urgence en rapport avec la gravité de la situation qui impactait tant des particuliers que des professionnels dont l’accès à internet est une question de survie professionnelle,
  • seule ombre au tableau, la plateforme du 3900 qui n’a pas du tout été à la hauteur de l’évènement en ne répondant pas aux questions, en minimisant la situation et en reportant l’erreur sur le .. client (sic!)
  • la chaîne de déploiement de la fibre optique sur nos territoires a aussi été perturbée car les sous traitants/installateurs d’Orange n’ont pas été avertis rapidement et ont manqué des rendez-vous client et ont donc ralenti la bonne progression d’activation de la fibre optique qui, petit rappel,  dépasse sur notre territoire ( près de 65%)  toutes les statistiques nationales ( plutôt autours de 20%).

alors on fait quoi ? : 

tous les acteurs de ce nouvel eco-système autours du numérique doivent se mobiliser pour prendre les bonnes mesures et les mettre en oeuvre, très récemment le gouvernement français a annoncé la budgétisation de 9,1 Milliards d’€ pour le numérique, pour une fois, pensons fonctionnement d’abord, continuité de service et investissement et rendement ensuite !

  • les opérateurs de télécommunication, en fait seul L’Opérateur Historique, tient ses engagements AMII,
  • l’agence du Numérique( plan France Très Haut Débit), rattachée auprès du 1er ministre et l’autorité de régulation des télécom (ARCEP), ont posé les premières pierres de l’édifice de construction du Très Haut Débit en France ( et tentent de rattraper le retard 24ème place européenne sur 28 ! et 47 ème place mondiale !),
  • les citoyens font l’effort de s’adapter à ce nouvel environnement du tout numérique qui est très invasif, en particulier à travers des associations telles la nôtre http://treshautdebitpaysdefrance.fr),
  • les élus doivent faire leur examen de conscience de l’envergure de l’enjeu et du challenge pour nos territoire, les discours ne suffisent plus, les décisions et les actions sont urgentes !

la fibre pour tous, partout, maintenant !

pour en savoir plus et passer un bon moment, lire l’excellent article de « l’activiste » du Pays du Gévaudan, relayé par la très utile association Ruralitic/ en cliquant sur ce lien

Publicités