analyse des discours officiels sur la Fibre Optique

Commentaires de l’association Très Haut Débit en Pays de France :

à partir d’extraits des discours parus dans la lettre d’info de Valdoise.fr du 8 mars 2018 suite à l’inauguration du NRO de Magny en Vexin du 7 mars 2018 :

« Avec cette nouvelle installation, ce sont près de 7 000 foyers, entreprises et sites publics de 24 communes … »

bravo pour l’initiative !

ceci est une très bonne nouvelle de la prise en compte simultanée des résidentiels, des professionnels et des services publics des villes et des villages, car Internet est une ressource classée au patrimoine de l’UNESCO et doit donc être partagée entre tous !

Mais l’excessif optimisme des délais annoncés est à prendre avec quelques précisions :

« tous les habitants des communes du Vexin auront accès progressivement à partir de l’été 2018 aux services et usages du très haut débit. »

+ qq mois entre 8 et 18 !

En effet, les 3 premières étapes de la mise en place d’un réseau de fibre optique (NRO-SRO-PBO), à la charge du concessionnaire de la DSP ( Délégation de Service Publique), l’OI (Opérateur d’Infrastructure), sont effectivement réalisables dans des délais maîtrisés dès lors que les anticipation, planification et réservation de ressources sont correctement réalisées par le prestataire et ses sous-traitants …

mais l’issue de ces étapes donne une prise éligible et non opérationnelle !

Il faut y ajouter les délais de réglementation de la concurrence ( 3 mois de gel) , de démarchage des FAI ou appelé OC (Opérateurs Commerciaux) s’ils se présentent sur les secteurs concernés !, les interventions de câblage entre le PBO et la partie privative (après signature du contrat, prise de rendez-vous et solutionnement des difficultés de passage de la fibre dans la partie privée, …) qui ajoute très souvent plusieurs mois au délai annoncé. D’autre part le délai entre les premiers raccordements et … le dernier se compte en … années voire … pas du tout, puisque les opérateurs ont la possibilité légale de ne pas faire plus de … 80 % des zones prévues !

et c’est au bout de quelques » galères » que l’on obtient une prise raccordée ou activée et prête, enfin, à bénéficier de la formidable avancée technologique mais aussi de bien être que procure ce nouveau média qui fait faire un bon de 100 à 1000 par rapport à l’adsl dit « haut débit » mais limitée à 15Mb/s voire beaucoup moins dans 65% de cas inférieure à 3 Mb/s et surtout dissymétrique ( trafic montant et descendant émission ou réception 8 fois inférieur))

les préconisations de l’association Très Haut Débit en Pays de France :

  • disposer d’un tableau de bord sur un site internet avec cartes interactives pour information des élus  locaux et des citoyens au fil de l’eau avec mise à jour en temps réel avec des prévisions à 2 semaines, 1 mois, 3 mois et 6 mois.
  • informer par des réunions publiques préalables les citoyens pour bien se préparer à l’arrivée de ce nouveau média,
  • préparer les usages et les applications qui utiliseront ce formidable média dans les domaines :
    • de la santé ( cabinets médicaux, centres de soins, Ephad, hôpitaux, clinique, service à la personne, …)
    • de l’éducation ( écoles, collèges, lycées, déports de centres universitaires, .. ) généralisation des MOOC,
    • la mise à disposition de services publiques accessibles 24/7, ( poste, mairie, social, transport, …)
    • le développement de la vie politique et des échanges citoyens-élus,
    • de la sécurité des biens , des locaux et des personnes ( renforcement des réseaux de vidéo surveillance basés sur les caméra IP),
  • ne pas oublier la sécurité des équipements télécom, armoire de rue (SRO) et PBO en aérien car ils deviennent les maillons indispensables et « de survie » pour chacun d’entre nous, particuliers, professionnels et services publics.
  • préparer le service après-vente et mettre des Chatbots avec de l’IA pour assurer le service et le conseil en cas de soucis techniques, commerciaux ou simplement d’utilisation.
Publicités